Quel est votre projet ?

Acheter

Louer

Faut-il souscrire une assurance loyers impayés ? mercredi 16 juin 2021

Mettre son logement en location est un investissement pour les propriétaires et nombreux sont ceux cherchant à sécuriser leurs revenus locatifs.

Il peut arriver que des locataires, par manque de moyens financiers, ne parviennent plus à régler leur loyer.

C’est la raison pour laquelle a été créée une assurance pour loyers impayés, aussi appelée « garantie loyers impayés ». Cela permet au bailleur qui souscrit cette assurance de se prémunir contre les risques locatifs qui peuvent survenir durant toute la durée de location de son bien immobilier, notamment les impayés et les dégradations matérielles.

Le principal objectif de cette garantie pour loyers impayés est bien évidemment de se protéger des mauvais payeurs et donc de percevoir les loyers en toutes situations, mais aussi le remboursement des charges et des taxes afférentes.

Mises à part les garanties de base, il est possible de trouver des garanties qui, selon l’assureur, peuvent être optionnelles ou non. C’est le cas notamment de la couverture des frais de procédures tels que les frais d’avocat ou d’huissier.

L’assurance pour loyers impayés représente un coût pour les bailleurs, mais ce coût peut être compensé. Effectivement, les primes d’assurances sont considérées comme des charges fiscalement déductibles des revenus fonciers pour leur montant réel.

Attention toutefois : le profil du locataire est une condition déterminante pour la souscription de l’assurance loyers impayés.

Afin que le bailleur puisse bénéficier des garanties de l’assurance pour loyers impayés, le locataire doit présenter certains critères présentés dans le contrat d’assurance. En effet, il est fréquent que les assureurs demandent que le locataire soit en contrat à durée indéterminée afin de s’assurer que le niveau de ressources de ce dernier soit suffisant. En effet, cette assurance n’est mise en place qu’en cas d’accident, c’est la raison pour laquelle le profil financier du locataire doit être de qualité. Il est donc important de bien vérifier que le futur locataire répond aux critères listés dans le contrat d’assurance souscrit. Par ailleurs, si le locataire est un étudiant ou un apprenti, il devra fournir un engagement de caution d’une personne justifiant de sa solvabilité (il convient de préciser que dans les autres cas, la caution ne peut être cumulée avec la GLI – article 22-1 de la loi du 6 juillet 1989).

Ainsi, il est important de bien se renseigner auprès de son assureur concernant les critères relatifs au profil du locataire, sous peine de voir l’indemnisation être refusée en cas de défaillance d’un locataire ne remplissant pas les dits critères.